đź“ť Edito de la newsletter Animation Professionnelle Juin 2024

  Animation

L’actualitĂ© du secteur est riche et nous nous centrerons sur trois points d’actualitĂ© :
1 – La réforme des diplômes de la filière JEPS
2 – La réforme du financement de la Formation Professionnelle du Conseil Régional Pays de la Loire
3 – La création d’un regroupement employeur par les CEMEA

RĂ©novation des diplĂ´mes JEPS : Point d’étape

La rĂ©-ingĂ©nierie des diplĂ´mes de la filière JEPS dĂ©marrĂ©e en mars 2022 a pour ambition de conduire Ă  leur structuration en blocs de compĂ©tences et en thĂ©orie vise la simplification des parcours professionnels. Ambition qu’il conviendra d’évaluer ultĂ©rieurement. Cette rĂ©forme est la consĂ©quence de la « loi du 5 septembre 2018 » qui a entre autres modifiĂ© en profondeur l’organisation du Compte Personnel de Formation (CPF) et qui exige aussi la crĂ©ation de « blocs de compĂ©tences » pour les formations.
Ce chantier autour des diplĂ´mes professionnels Jeunesse et Sports en 2024 aurait pu n’être qu’un toilettage pour se conformer aux exigences de la loi. Mais le Ministère a fait des choix qui vont modifier le paysage des diplĂ´mes professionnels de l’animation et rajouter de la complexitĂ©. ComplexitĂ© Ă  la complexitĂ© oĂą tout le monde ne se retrouvait dĂ©jĂ  pas dans les trois filières existantes :

  • Ă©ducation national (avec le Bac Pro Animation oĂą les Ă©lèves en l’occurrence entre en formation dès 15 ans ! Le BAFA Ă  16 ans Ă©tant dĂ©jĂ  très critiquable) et les formations universitaires (Staps, BUT carrières sociales…)
  • La filières des formations JEPS (crĂ©Ă©e au dĂ©but des annĂ©es 1980)
  • les formations de branches : les titres
    La filière JEPS a tout son sens et nous la défendons. Et en ce sens la réforme n’est pas que rassurante.

Nous sommes donc à la troisième réforme en 20 ans, sans compter le succession des nouvelles lois sur la Formation Professionnelle, l’arrivée de la démarche qualité et les nombreux changements du financement de la formation professionnelle (quasiment tous les ans) Un travail de veille, d’actualisation, d’ingénierie… et un soucis d’information pour s’y retrouver.
NĂ©anmoins, le dĂ©cret n’est, Ă  ce jour, pas promulguĂ©. Et dans le contexte actuel s’il ne l’est pas rapidement, cette rĂ©forme pourrait ĂŞtre reportĂ©e.

La réforme du financement de la Formation Professionnelle du Conseil Régional Pays de la Loire

La RĂ©gion a modifiĂ© de manière consĂ©quente son PRFQ – programme rĂ©gional de formation qualifiante (appelĂ© Visas mĂ©tier actuellement en RĂ©gion Pays de la Loire) Modification Ă©tonnante dans la temporalitĂ© car elle intervient tout juste un an après la sortie d’un nouveau marchĂ©. La proposition politique de la RĂ©gion est de libĂ©raliser complètement la formation, avec l’entreprise qui dĂ©cide et oriente ses besoins. Le dispositif s’intitule « une Formation un Emploi » oĂą pour simplifier l’entreprise dĂ©cide des contenus, de la durĂ©e et du nombre de stagiaires. En contrepartie elle s’engage Ă  recruter les stagiaires par la suite au moins en CDD de 6 mois.
Au lancement (septembre 2023), nous avons pu en Ă©changer avec le CRAJEP, les syndicats employeurs (HexopĂ©e, Elifsa), le CFA, l’État. L’État a rappeler au Conseil RĂ©gional, sans juger le dispositif, que celui-ci n’était pas applicable Ă  l’animation. Les formations relèvent de l’État, de l’autoritĂ© acadĂ©mique avec des contraintes : 8 stagiaires minimum, pas d’entrĂ©es et sorties permanentes, des rĂ©fĂ©rentiels nationaux et non par entreprise…
Nous avons donc rĂ©ussi Ă  maintenir un socle (basĂ© sur le minimum du marchĂ©) et la possibilitĂ© de se lancer sur le dispositif « une Formation, un Emploi »

Pour les employeurs – en visio – Juillet et Septembre
Deux réunions d’information et d’échange autour de vos questionnements

  • 18 juillet de 16 Ă  18h00
  • 13 septembre de 10 Ă  12h00

S’inscrire pour avoir le lien visio : accueil cemea-pdll.org

La création d’un regroupement employeur par les CEMEA

Les CEMEA viennent de crĂ©er un regroupement employeur pour les apprenti.es. Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas toujours simple de recruter des apprenti.e.s. Pas simple pour une collectivitĂ© avec un quota limitĂ© (1/3 des demandes avec une rĂ©ponse positive actuellement) et avec des demandes qui doivent se faire très tĂ´t (pour l’annĂ©e Ă  venir septembre 2024 les demandes Ă©taient Ă  faire avant le 15/03/24). Pas simple pour des petites associations qui n’ont pas forcĂ©ment tous les services RH.
Nous avons donc crĂ©Ă© un regroupement employeur Ă  cet effet : simple, aux prix coĂ»tant, l’objectif n’est pas faire des marges mais de proposer un service complĂ©mentaire Ă  nos propres formations !

Ne pas hĂ©siter Ă  nous contacter : animpro cemea-pdll.org