Un soutien sans réserve à l’action du Planning Familial

Affiche du Planning Familial (LaurierTheFox/Le planning familial) : Au planning on sait que des hommes aussi peuvent être enceints
Affiche du Planning Familial
LaurierTheFox/Le planning familial

Communiqué national des Ceméa

Nous observons ces dernières années, et plus particulièrement ces derniers mois à la suite de sa dernière campagne de sensibilisation, de vives critiques de la part de nombreuses personnes et groupes de pression à l’égard du Planning Familial. Ces critiques prennent la forme d’attaques violentes et pourraient devenir extrêmement dangereuses si elles remettaient en cause l’action du Planning Familial pour le droit à l’éducation à la sexualité, à la contraception, à l’avortement, à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Le Planning familial est une association d’éducation populaire, féministe et militante ; c’est un espace essentiel et primordial pour la jeunesse comme pour toutes les femmes de notre pays : toute son histoire et son action le montre. Par l’écoute et l’accompagnement, en respectant la parole de toutes et tous sans jugement, en garantissant l’anonymat, les permanences du Planning Familial sont, en particulier pour de nombreux et nombreuses adolescentes, le seul endroit réellement accessible.

Les attaques actuelles saisissent le prétexte d’une campagne de sensibilisation mais sont, en réalité, dirigées à la fois contre le Planning et ses militant·es, contre toutes celles et tous ceux qui travaillent à une véritable liberté pour chacune et chacun de disposer de son corps, mais aussi contre toutes les personnes issues des minorités de genre, qui risquent de se trouver stigmatisées et ostracisées, avec la volonté de les voir disparaitre des espaces publics.

Ces attaques s’inscrivent d’ailleurs, dans un climat global où une rhétorique, auparavant réservée à l’extrême droite, s’invite de plus en plus largement dans le débat public. Les termes de « wokisme », « théorie du genre » « islamo-gauchisme », ou encore « grand remplacement », sont des formes d’expression qui ne permettent pas le débat démocratique dans la mesure où elles dénient toute légitimité à une partie des interlocuteurs. Elle n’a pour objectif que de les discréditer a priori.

Certain·es élu·es font même planer des menaces de perte de subvention, se mettant ainsi dans une position anticonstitutionnelle vis-à-vis de la 5e République qui garantit la liberté d’expression, et de fait le positionnement des associations… subventionnées ou non.

Les Ceméa, parce qu’ils sont attachés aux droits fondamentaux des personnes, parce qu’ils militent pour une égalité réelle entre elles, parce qu’ils croient à l’importance de l’éducation dans le domaine de la sexualité comme dans tous les domaines, soutiennent le droit à l’avortement, les droits des femmes et des personnes LGBTQI+ ainsi que la promotion de la santé sexuelle dans une approche positive de la sexualité, permettant une réelle rencontre. Ils partagent l’idée d’une éducation positive sur ces questions et utilisent régulièrement dans leurs actions les outils proposés par Le planning familial.

La société, et l’ensemble de l’éducation populaire, a besoin du Planning familial à ses côtés pour accompagner les personnes dans leurs vies affectives et sexuelles et face aux violences qu’elles subissent.

Paris, le 30 août 2022

Lire aussi