Accueil > Éducation aux Médias et Pratiques Numériques > Actualités > Les adolescent-e-s face aux images violentes, sexuelles et haineuses : (...)

Les adolescent-e-s face aux images violentes, sexuelles et haineuses : stratégies, vulnérabilités, remédiations

Comprendre le rôle des images dans la construction identitaire et les vulnérabilités de certain-e-s jeunes

Il est disponible sur le site de la Mission Droit et Justice.
C’est une recherche menée par ATTIGUI Patricia, JEHEL Sophie, au sein du Centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation (CEMTI), Université Paris 8 Saint-Denis qui a été soutenue notamment par la Fondation de France, la PJJ et les Ceméa.
Cette recherche vise à mettre à l’épreuve trois hypothèses :

  • la vulnérabilité spécifique de certain-e-s jeunes face au contenu des images violentes, sexuelles et haineuses (VSH), aux côtés d’autres sources de vulnérabilité mieux connues
  • le rôle de la difficulté de symbolisation (notamment la maîtrise de l’écrit) dans la capacité à se distancier des images
  • le potentiel éducatif que représente le travail d’élaboration avec les adolescent-e-s autour des images et des émotions qu’elles suscitent

Ces hypothèses ont été testées par l’équipe de recherche auprès de 200 adolescent-e-s de 15 à 18 ans.
Dans une première phase (2015-2016), des entretiens semi-directifs, collectifs et individuels, ont été conduits avec 99 adolescents, donnant lieu à une analyse en psychologie clinique et en sociologie de la réception.
Dans une seconde phase (2016-2017), des ateliers ont été organisés permettant aux jeunes (101 adolescent-e-s) de réagir sur les premiers résultats et de proposer des pistes d’action. Des entretiens et des ateliers ont été conduits également avec les personnels éducatifs dans les différentes structures, ainsi qu’avec des parents.
Trois types de terrains ont été explorés :

  • établissements scolaires recrutant des élèves de "milieu social favorisé"
  • établissements scolaires recrutant des élèves de "milieu social populaire"
  • établissements de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) ou en contrat avec l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE)

Téléchargez la note de synthèse

Retrouvez le rapport dans sa version complète ici

Voir en ligne : Rapport final sur la réception des images violentes, sexuelles et haineuses par les adolescents

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org