La maison du libre

Il s’agit d’un collectif regroupant des acteur·ices de la métropole Nantaise agissant pour l’inclusion numérique. Initié par les associations Ceméa, Nâga, PiNG et le service politique de la ville de la métropole de Nantes pour créer une coopération face aux demandes.

Ce travail en réseau ouvert fournit un diagnostic progressif et apporte surtout des solutions dans la mesure des ressources actuelles possibles sur les étapes suivantes : Collecte / Configuration / Distribution / Accompagnement.

Un constat partagé

En lien avec un premier travail de diagnostic réalisé par les services Politique de la Ville de Nantes et les associations durant le 1er confinement, un constat est partagé par les associations présentes : sans lieux de médiation, l’appropriation du numérique est encore plus difficile.
Actif·ve·s et engagé·e·s depuis une quinzaine d’années, nous avons constaté avec de nombreux·ses acteur·ice·s de la métropole qu’à la demande de matériel informatique ou de connexion s’ajoutait celle de l’accompagnement, de l’usage. Dans cette période de/à distances, de nombreuses sollicitations ont vu le jour émanant aussi d’acteur·ice·s associatif·ve·s ou institutionnel·le·s.

Les objectifs à terme

  • Créer un espace collectif de réflexion et de mutualisation autour du libre et des communs
  • Favoriser l’inclusion de toute·s, faire participer les plus éloignés du numérique (ou aux technologies)
  • Favoriser la lutte contre la fracture numérique en contribuant aux politiques publiques
  • Être en soutien de ses membres : soutien organisationnel logistique, matériel, relais.

La Maison du Libre est un espace ressource. Par conséquent si elle anime, pilote des projets, elle agira dans une logique de non subsidiarité : ne pas faire à la place de ses membres.

Site internet de la Maison du Libre

ICI