Accueil > Formation Professionnelle Continue > Formation continue Santé psychiatrie et action sociale > La formation professionnelle continue psychiatrie, santé mentale et action (...)

La formation professionnelle continue psychiatrie, santé mentale et action sociale

  Télécharger l'article en PDF

En 1948, une équipe de psychiatres demande aux CEMÉA d’intervenir dans le domaine de la santé mentale et d’organiser un premier stage, à l’encadrement duquel ils participent. Les objectifs assignés à cette formation sont clairs et concrets.

Il s’agit par la formation, de contribuer à l’effort de changement des conditions de vie et de soin des malades, ainsi qu’à l’effort de changement des conditions de travail des infirmiers psychiatriques.
Il s’agit, comme on disait alors, d’humaniser l’univers inhumain de l’asile, reflet insoutenable de ce qui venait d’être révélé de l’univers concentrationnaire.
« Humaniser l’hôpital  » c’est, de toute urgence, améliorer les conditions matérielles de vie des malades, et leur rendre leur dignité de femmes et d’hommes.
Instaurer une vie sociale dans les pavillons, redonner à chacun, malade et soignant, une place où il se sente reconnu, existant parmi les autres, responsable.
Penser et tenter les premières ouvertures sur le monde extérieur, brèches dans les murs de l’asile.

Aujourd’hui, l’action des CEMÉA dans le champ de la santé mentale, est connue pour son combat contre l’exclusion, la marginalité, l’étrangeté. Il s’agit pour nous de mieux soigner la souffrance psychique des personnes, de lutter contre toute forme d’enfermement, de permettre à des hommes et à des femmes de construire ou de reconstruire un projet de vie, en gardant un statut de citoyen à part entière.
Les CEMÉA pensent contribuer, de leur place, à l’évolution des soins. Mouvement de formation, ils participent à l’évolution des mentalités, des attitudes, en ouvrant des espaces de réflexions et d’analyses qui permettent aux soignants d’agir là où ils sont.

Notre conception de la formation professionnelle

  • Développer les capacités de relation de chacun avec des personnes différentes dans un projet d’équipe
  • Entraîner à une démarche d’analyse des pratiques et des relations vécues pour mieux comprendre son action.
  • Permettre une meilleure connaissance de l’environnement social et culturel, aidant chacun à mieux se situer dans les transformations actuelles.

La formation, l’organisation et l’encadrement de stages, la revue VST, sont dès l’origine des outils qui contribuent à une transformation des mentalités et à l’ évolution des pratiques.

Coordination pédagogique

Pascale Guichet
Responsable Formation Santé Mentale des CEMEA Pays de la Loire
Tél : 02 51 86 02 60 – p.guichet cemea-pdll.org

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org