Journée d’étude Terrains d’Aventure le 13 octobre à Nantes

Cette journée précède trois jours de bilan qui se dérouleront à St Hilaire de Riez, bilan et perspectives pour tous les terrains d’aventure de l’hexagone. Deux questions seront au centre des échanges : identité des terrains d’aventure (qu’est ce qui fait que c’est un TA ?) avec entre autres la signature de la charte des TA et perspectives – pérennisation.

Vers une charte des TA

L’objectif n’est pas d’uniformiser les pratiques mais d’identifier malgré tout ce qui est et ce qui n’est pas un TA. Pour exemple un TA est :

  • un espace à entrée libre et gratuite
  • un espace ou je peux faire mais où j’ai aussi le droit de ne rien faire
  • un espace sans inscription avec entrée et sortie permanente possible
  • un espace où l’on expérimente, on construit, on expérimente
  • un espace de prise de risque
  • un espace sans limite d’âge
  • un espace de vie sociale

Vers une pérennisation

Les CEMEA ont relancé il y a cinq les TA. Les 12 TA de la Région s’inscrivent pour dix d’entre eux dans le cadre de la Politique de la Ville. Au niveau hexagonal nous sommes à une trentaine de TA et restons dans les mêmes proportions.

La question qui se pose collectivement : comment les rendre viables financièrement sur les années à venir. Question collective entre associations mais aussi avec les CAF, les Villes et l’État. Au moment où nationalement nous connaissons une baisse de fréquentation dans les accueils de loisirs, la question de la pérennisation des TA se pose. Le TA comme espace d’accueil spécifique, d’accueil de nouvelles personnes – ne fréquentant pas les structures socioculturelles habituelles. Question qui doit être posée collectivement car cet enjeu ne peut qu’être porté à plusieurs. D’où notre invitation sur cette journée d’étude de l’État, la CAF et les collectivités.