Accueil > Actualités > Conseil Régional des Jeunes 2014/2015

Conseil Régional des Jeunes 2014/2015

Le Conseil Régional des Jeunes est en train de se constituer. Animé par le CRAJEP se sont déroulé les deux derniers week-ends les forums départementaux. Les CEMEA ont participé plus particulièrement à certains et il en ressort des positionnements, des revendications intéressantes…

Le CRAJEP est engagé dans cette action et cet accompagnement depuis plusieurs années :

« La citoyenneté et la participation des jeunes sont des axes développés dans les projets portés par le CRAJEP. Ainsi, par l’éducation, l’innovation et l’intervention sociale, ses réseaux membres agissent pour et avec les ligériens selon un principe d’action qui les met au centre du processus éducatif et de la transformation sociale.
En écho aux projets participatifs mis en œuvre par ses membres sur les territoires et à l’appui de son expérience sur les deux précédents mandats, le CRAJEP a proposé en 2010 une démarche d’animation renouvelée. À partir d’un travail d’animation de rencontres de proximité ( 47 groupes animés sur l’ensemble du territoire ligérien), le CRAJEP a animé un processus de consolidation départementale dans un premier temps. Des jeunes porte-paroles issus des différents groupes rencontrés ont pu échanger, partager, débattre des constats et propositions sur lesquelles ils avaient travaillés. Puis dans un second temps, un travail régional est effectué afin de consolider un ensemble de constats, questionnements et propositions porté auprès des élus régionaux. Les Jeunes participants ayant fait acte d’engagement en tant que « Conseiller Régional Jeune » sont ensuite accompagnés à prendre des initiatives en fonction d’un budget propre afin de proposer la mise en œuvre d’actions expérimentales.

C’est sur la base de ces éléments partagés que le CRAJEP et plusieurs de ses membres souhaitent s’impliquer, en partenariat avec le Conseil Régional, dans une démarche globale d’animation de la participation des jeunes en région. Le CRAJEP réaffirme son souhait d’inscrire cette démarche dans une logique de co-construction, de l’élaboration à l’évaluation. Nos objectifs sont donc de :

  • Favoriser l’expression de la parole des jeunesses (15-30 ans) sur les politiques publiques.
  • Permettre un dialogue fort et permanent entre les jeunesses sur le territoire régional.
  • Favoriser la reconnaissance de la parole des jeunes comme élément de contribution citoyenne venant nourrir les réflexions des institutions pour l’élaboration des politiques publiques.
    Dans la continuité des différents temps de rencontre animés, le CRAJEP et ses membres pourront contribuer à faire connaître et à relayer les propositions des jeunes dans les différentes instances (notamment les conseils de développement, les collectifs d’associations, d’élus, le Conseil Régional, …) et sur les territoires sur lesquels nos réseaux agissent….
     »

Ce qui peut nous intéresser est donc double :

  • dans un premier temps être un processus d’élaboration collective
  • dans un deuxième permettre de faire évoluer les politiques publiques. Sur ce point cela relève de la responsabilité des élus et des collectivités, nos mouvement d’éducation populaire devant rester dans un rôle tiers et intransigeant.

Pour illustrer les travaux du CRJ, ci-joint les échanges et les mandats collectifs qui ressortent du forum de la Sarthe :

Mobilités

International

  • Favoriser les rapprochements entre les jumelages, les coopérations décentralisées des collectivités et les lycées/CFA
  • Etablir et rendre accessible la liste des intervenants et réseaux sur ce champ
  • Permettre et favoriser l’apprentissage des langues (leur donner du sens, démarches pédagogiques…)
  • Aider et accompagner au départ (administratif et préparation interculturelle)
  • Favoriser les aides financières à la mobilité

Local

  • Avoir un abonnement unique quelque soit le type de transport en commun
  • Réduction des coûts des transports en commun pour les personnes en situation de handicap (et en particulier pas seulement pour les personnes à 80 % MDPH)
  • Augmenter le nombre de place de parking pour les personnes en situation de handicap
  • Parrainage (en terme de mobilité mais aussi dans une dimension d’ouverture culturelle…) de jeunes en difficultés ou en situation de handicap
  • Élargissement des tranches horaires des transports en communes
  • Aider l’accès au permis de conduire et réfléchir à des aides sur des systèmes d’accès (de location) de vélo, scooter…

Orientation et emploi

Orientation

  • Permettre d’avoir des temps sur cet objet toute l’année (et pas seulement des temps très ponctuels) :
  • Des rencontres avec des professionnels et de jeunes professionnels
  • Rencontrer des jeunes en étude professionnelle
  • Plus de suivi dans le temps (morcellement...)
  • Pas une orientation trop générale et pouvoir accéder à des éléments d’informations, d’échanges précis
  • Ne plus dévaloriser la formation professionnelle
  • Créer des réseaux de rencontres (plusieurs fois dans l’année)

Apprentissage et emploi

  • Valoriser l’engagement : SCV et BAFA
  • Mieux cadre le tutorat
  • Réduire les discriminations des employeurs, du patronat : racial, discrimination physiques, social, genre, handicap…
  • Des stages mais pour faire des photocopies
SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org