Accueil > Actualités > Communiqué de presse apprentissage des bienfaits du colonialisme dans une (...)

Communiqué de presse apprentissage des bienfaits du colonialisme dans une classe de CM2

Mise à jour 6 mars
Mardi 5 mars, le CRAN (conseil représentatif des associations noires), les CEMEA Pays de la Loire (association d’éducation populaire, complémentaire de l’école) et Alassane Guissé (parent d’élève) ont rencontré l’inspection académique suite à l’usage de fichier éducatif sur les bienfaits du colonialisme dans une école de l’agglomération nantaise et suite à l’impact médiatique important depuis le 1er Mars.

Au-delà du caractère constructif et apaisé de la rencontre, nous avons pu constater les blessures provoquées par cette histoire (dans la famille, au niveau de l’enfant, au niveau de l’enseignante et l’équipe éducative de l’école) Nous reconnaissons ces éléments et les regrettons. Et nous sommes prêt à intervenir si nous repérons des possibles pour réduire, apaiser ces blessures.

Mais au-delà de ces constats nous pensons que nous avons eu raison de communiquer ainsi, à l’extérieur de l’institution. La vague de réactions (plusieurs millions de personnes touchées) démontrent que le sujet est sensible et a permis de créer une forme de rapport de force aboutissant entre autres à cette rencontre du 5 Mars.

A nous de répondre à la vague d’indignation exprimée sur les réseaux sociaux et de maintenir notre vigilance pour que se concrétisent les perspectives évoquées lors de la réunion. Car dans la réalité il ne s’agit pas d’un accident mais d’une situation régulière où l’enseignant est trop souvent seul pour faire l’histoire (une des matières les plus difficiles et sensibles) Face à des situations historiques complexes l’enseignante a fait comme d’autres : rechercher sur internet et trouver entre autres des contenus crées par des associations aux postures pro-coloniales. Nous sommes donc sortis de cette réunion avec la perspective de travailler des contenus qui seront validés par l’académie, travailler avec nos associations en amont dans le cadre d’une commission académique afin d’offrir aux enseignants des outils qui évitent les contenus pro-coloniaux ou pro-esclavagistes.

Nos associations au-delà du travail envisagé avec l’académie souhaitent aussi organiser dans les semaines à venir sur Nantes un débat public sur comment éduquer la pensée dé-coloniale, comment aborder ces questions avec les enfants et les jeunes ? Et cela ne concerne pas seulement l’école mais aussi les espaces éducatifs hors de l’école (centre socioculturel, centre de loisirs…)

Les CEMEA Pays de la Loire.

En complément de ce communiqué, le CRAN a publié un second communiqué concernant cette rencontre du 5 mars

Mise à jour 2 mars
Suite à la reprise de l’information par la presse régionale, plusieurs articles et positionnement ont circulé au niveau national :

Communiqué de presse original des Ceméa
Un post Facebook diffusé le 28 février 2019 sur la page des CEMEA Pays de La Loire concernant un travail scolaire auprès d’une élève de CM2 d’une école de la Périphérie Nantaise, suscite de nombreuses réactions. Il s’agit d’un travail en classe sur « Le colonialisme, une œuvre civilisatrice ».

A l’instant où nous écrivons ce communiqué, les journaux Ouest France, Libération et le Nouvel Obs ont déjà publié un article à ce sujet.

Par ce communiqué, nous ne souhaitons pas stigmatiser l’enseignante. Comme le souligne Yannick Le Marec dans l’article de Ouest France, « les recommandations pédagogiques » sur ce sujet « sont dangereusement équivoques ». Pour nous, ce sont donc celles ci qui peuvent amener des enseignant-es à proposer ce type de séquence. Traiter des questions aussi dures, comme le colonialisme ou certains événements mondiaux, nécessite une prise de recul et d’identifier les niveaux et le type de responsabilité.

Demain, le 2 mars 2019, c’est l’ouverture du Printemps du 102. Cette journée sera consacrée à la pédagogie institutionnelle et réunira de nombreu-ses enseignant-es, issu-es de différents mouvements d’Education Nouvelle.

A 12h30, ce sera l’ouverture officielle de ce Festival d’Education Populaire. Les CEMEA Pays de La Loire invitent la Presse, la Radio, les élu-es, les responsables associatifs à venir autour d’un verre de l’amitié à venir échanger sur les questions éducatives qui nous traversent, dans nos locaux, au 102 Rue Saint Jacques, 44 200 Nantes.

Les CEMEA Pays de La Loire.

Documents joints

SPIP | Site réalisé et hébergé par les CEMÉA Pays de la Loire | | Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0

CEMÉA Pays de la Loire - 102 rue Saint-Jacques 44200 Nantes

02 51 86 02 60 - accueil[a]cemea-pdll.org