Diagnostic Territoire

L’élaboration d’un projet éducatif de territoire commence par l’acquisition d’une connaissance de la situation et des évolutions qui doit permettre d’accéder à la compréhension des phénomènes caractéristiques et déterminants qui animent le territoire. Le diagnostic constitue une étape déterminante dans la démarche d’élaboration du projet éducatif. Le projet éducatif est une réponse que donnent les acteurs aux questions et aux préconisations posées par le diagnostic. Pour réunir les chances de son succès, le projet éducatif devra se fonder sur les éléments de ce diagnostic.

L’ensemble des acteurs locaux responsables de l’éducation des enfants et des jeunes est ainsi amené à se mobiliser et à s’organiser sur la base d’un diagnostic partagé pour élaborer une plate-forme d’orientations éducatives et formuler des propositions d’actions en faveur des enfants et des jeunes.

Le diagnostic est avant tout un recueil de données quantitatives et qualitatives pour établir un jugement qui puisse servir de base pour le projet éducatif à préparer. Aussi pour réaliser un diagnostic, il convient d’obtenir des données sur :

- Les caractéristiques du territoire et de sa population.
- L’offre éducative pour les enfants et les jeunes
- Le sens que les acteurs donnent à la situation.

L’analyse et l’interprétation de ces données devraient permettre de faire ressortir les caractéristiques, les enjeux, les atouts, les faiblesses, le potentiel de développement pour mettre en mouvement les acteurs locaux dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation collective du projet éducatif local.

La démarche

Elle se veut participative et implique donc tous les acteurs de terrain durant chaque étape du processus.

Il s’agit d’engager l’ensemble des forces dans une dynamique de réflexion et de changement au plus près des réalités locales en tenant compte des potentialités existantes.

Cette démarche doit contribuer à l’élaboration d’une problématique commune, construite collectivement à partir du diagnostic élaboré et partagé et d’une confrontation des visions respectives

« Il ne s’agit donc pas d’une expertise ou d’une étude où un spécialiste viendrait dire aux acteurs quel est le problème et quelles sont les solutions. Ce type d’intervention a un inconvénient important : en se centrant sur le problème à étudier elle oublie de travailler sur la façon dont il s’articulera avec les modes d’intervention des acteurs ».

Phase 1 : Préparation du diagnostic

Définition des attentes, du cadre d’action avec la municipalité
Sensibilisation des acteurs éducatifs, Constitution du comité de pilotage
Présentation et Validation de la démarche d’accompagnement et de la méthode utilisée.

Le comité de pilotage permet de partager le suivi du diagnostic, de faire participer des acteurs locaux à la conception du diagnostic. Ce fonctionnement leur permet donc de se rencontrer, de découvrir/échanger sur les réalités de chacun et d’être partie prenante d’un travail global autour du projet éducatif de la commune.

Phase 2 : Réalisation du diagnostic

Recueil de données : territoire / urbanisme, population, offre éducative existante, point de vue des acteurs...

Méthodes : INSEE, CAF, données de la municipalité, questionnaires, entretiens...

Analyse des données et préconisations : Points forts, points faibles, potentialités, ressources

Phase 3 : Finalisation du diagnostic

Rédaction et validation du document :
Caractéristiques du territoire
État des lieux et analyse de l’offre éducative
Attentes et besoins des acteurs
Synthèse des problématiques identifiées
Préconisations

Après validation du comité de pilotage, rédaction du document final et diffusion.

Objectifs

- Produire une photographie exhaustive de l’organisation actuelle des trois temps (scolaire, périscolaire, extrascolaire),
- Identifier les besoins non satisfaits, les attentes des acteurs (en particulier celles des familles),
- Relever les enjeux liés à une nouvelle organisation,
- Mettre en avant les atouts et les faiblesses du territoire.

Le coût est de 70€/heure.
L’accompagnement peut aller de 3 à 20 jours,
La durée étant à définir en fonction des besoins de la collectivité.